Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 11:43

images-copie-5.jpegTirant tête hors du trou, qu’entends-je ? Rien. Le vent souffle crédié, tempête sous un crâne d’autruche, rien n’engage au sourire et même le pape n’y peut mais. Benoît 16-64 fait pourtant ce qu’il peut, qui propose son top ten musical à la noix. De quoi rigoler un chouia, car il est dit que tout chrétien se devrait de posséder en sa cardinale discothèque « Rumours », de Fleetwood Mac — une daube à se flinguer —, « the dark side of the moon » du grotesque rassemblement d’hommes d’affaire nommé Pink floyd , ou encore « Thriller » de ce cher Monsieur  Jackson. U2 et Oasis figurent aussi dans la playlist. Conclusion : que le pape ait un goût de chiottes n’étonnera que les tenants de la génuflexion. Les fans de Motörhead s’en trouveront par contre renforcés dans leur goût pour l’inimitable touché de cordes de Lemmy, que le pape, visiblement,  ne semble guère apprécier. The ace of spade, bordel de dieu !  


     Appelant au boycott absolu des groupes de rock gnangnans bêtassons et suceurs d’osties encensés par Sa Sainteté, l’autruche aimerait également qu’on oublie définitivement cette autre rock star des nineties : Ségolène Royal. « Je suis libre, c’est ma force », prévient la cruche. Libre de quoi ? Mystère. Puis d’ajouter en se recoiffant : « il suffit d’un rien pour regagner une crédibilité. Une phrase, une posture,…» C’est cela, oui, d’un rien. De ce rien qui anime par exemple B. Henri-Levy, le célèbre écrivain de cour, dont elle prend la défense en des termes hallucinés : « un danger le guette : la mode. Mais la souffrance, amie des forts, le sauvera. Tout l’y prépare. Le voudrait-il qu’il n’échapperait pas au feu qui le brûle. Il a déjà dans le regard, ce dandy, de la cendre. » C’est vrai qu’il sent un peu le cramé, le BHL, depuis sa sortie sur Jean-Baptiste Botul, philosophe inventé par quelque plaisantin, Botul adepte de la « mouïtée » qui malaxait du beurre avant de passer aux seins des femmes, par ailleurs pseudo auteur d’un opus titré « Landru, précurseur du féminisme. » Un simple petit tour sous Google aurait certainement permis à notre BHL de flairer l’imposture. Mais il est comme ça, BHL. Il ne lit pas les livres dont il parle, pas plus qu’il n’écrit ceux qu’il signe.


     Autre guignol, en moins comique, Patrick Balkany s’épanche ces temps-ci sur sa prétendue relation avec la jeune Brigitte Bardot. On rit dans les salons, d’autant que la vieille Brigitte Bardot dément la chose, et avec force. « Je suis ingérable, c’est comme ça, je suis comme je suis », confie le maire de Levallois. Le rebelle a aussi narré par le menu et sur les ondes la circoncision de Solal, petit-fils de Sarko. Ce que c’est que d’être un intime! Intime, elle aussi, mais avec le bas peuple, Cécile Duflot de Les Verts a susurré, cette semaine, une confidence époustouflante : « il y a aussi un truc touchant pour moi, c’est que les gens me reconnaissent et me disent « ne changez pas. » Doivent la confondre avec  Florence Foresti. Mais un homme, au moins un, ne partage guère cet enthousiasme. Cet homme, c’est Dupont-Aignan, député et opposant de droite ( ?), qui dit vouloir « lutter contre l’intégrisme vert », qui « crée 200 kilomètres de bouchons chaque jour dans la capitale », et aurait inventé, « avec les couloirs de bus, les embouteillages de nuit. » Pas faux. Mais on s’en fout un tantinet, surtout quand on n’a pas de voiture.


On voit que la campagne suit son petit bonhomme de chemin, sentier boueux peuplé de ronces et de ragondins peu ragoûtants. Inutile de s’attarder sur l’affaire Soumaré avec laquelle nous fûmes soulés, et amplement, durant des jours, si ce n’est pour s’interroger sur la provenance des infos utilisées contre le candidat. Comme elles seraient issues du STIC (système de traitement des infractions constatées), Moloch policier qui a dévoré, à ce jour, près de 34 millions de personnes, la CNIL s’en est émue, et a écrit à la police. La naïveté de la commission informatique et liberté n’est, certes, plus à prouver. Mais là ils décrochent le pompon ! Dénoncer un « manque de rigueur » et « une absence quasi systématique » de mise à jour des informations consignées, c’est aller loin dans l’euphémisme. Les flics s’amusent comme des petits fous et depuis longtemps avec ce STIC, parangon du délire ultrasécuritaire, désormais ils en livrent (en vendent ?) les infos les plus chaudes. Encore dans l’affaire Soumaré ces ânes-là ont-ils fait fausse route, en se plantant de dossier. Une fois de plus la preuve est faite, la seule chose susceptible de nous protéger des flics, c’est leur propre bêtise.


     Sur ce terrain pourtant, la concurrence est rude. Les contrôleurs SNCF, que nous sommes un certain nombre à nommer nos amis les bêtes, ont redoublé d’efforts ces temps-ci, notamment en ce qui concerne la chasse aux Roms, aux bouffeurs de hérisson et autres voleurs de poules. A Toulouse, une note interne les prévenait que « ces dernières semaines, des soucis ont été rencontrés avec les Roumains. Nous vous demandons de redoubler de vigilance. Par ailleurs, tous les faits de Roumains doivent être signalés au PC national sûreté. » Faits de Roumains, kézako ? Un Roumain qui achète un sandwich, un autre qui écoute de la musique sur son baladeur, c’est un fait de Roumains, ça ? Mieux : dans le Paris-Nice, le 27 janvier dernier, un contrôleur passe cette annonce : « on nous signale la présence suspecte de trois petites gitanes (sic !). Nous vous demandons de faire très attention à vos bagages. » Les Noirs, les Arabes et les jeunes présents dans le train, curieusement n’ont fait l’objet d’aucune annonce particulière. Un regrettable oubli, sûrement.


     A Dijon—  ville tenue par Rebsamen, ségoléniste patenté — on n’a pas besoin de micros pour les annonces anti-Roms : le « Bien Public », journal local, s’en charge parfaitement. « Oui, il y a un problème Rom ! », titrait la feuille de chou en février dernier. Depuis, les articles se succèdent, qui vise à effarer le bourgeois en même temps que de développer, dans la population, une hostilité bien réelle. On y trouve des perles, véritables condensés de fantasmes anti-Roms, comme l’existence d’une prétendue « planification des départs et des arrivées par une organisation qui tire de grands profits de la mendicité ou des vols », ou encore celle d’une « société parallèle, qui organise les tours de manche, frappe ceux qui ne rapportent pas assez, apprennent aux plus jeunes le vol et la ruse. » Tout cela vous a, n’est-ce pas, un parfum de mafia tout à fait corrosif. Evidemment, rien n’est prouvé, aucun fait établi ne vient corroborer les délires de nos journaleux. Mais ça marche, c’est l’essentiel, et quand la peur s’empare de la ville la mairie a beau jeu d’expulser les campements et de mettre la pression sur ceux d’entre les Roms qui n’auraient pas encore songé à déguerpir, et vite. C’est l’Italie ? Non, c’est Dijon.  


     Une autre solution pourrait être de castrer les mâles du peuple Rom. Le Sénat n’a-t-il pas, jeudi, voté définitivement la loi sur la récidive, laquelle renforce notamment l’injonction de castration chimique vis-à-vis des auteurs de crimes sexuels. Paraît que la garde des sceaux est tout de même déçue, elle qui voulait que soit envisagée la possibilité d’une castration physique. L’idée, malheureusement, n’a pas été retenue. Dommage, ça aurait donné un peu de boulot aux bouchers.

 

                                                                                              Frédo Ladrisse.

Partager cet article

Repost 0
Published by Quand l'autruche eternue... - dans politique
commenter cet article

commentaires

Pangloss 06/03/2010 08:57


Franchement les goûts du pape en matière de musique rock m'indiffèrent. Il y a pire: les cantiques.
Moi, je m'en fous, j'ai "l'oreille Bach": avoir des goûts de luxe est une attitude révolutionnaire.
Salut


Poupouille 04/03/2010 19:31


Pourquoi n'y a t-il plus de commentaires sur ce blog hyper méga top génial ?
Trop forte l'autruche !!!!


Présentation

  • : Quand L'autruche eternue
  • Quand L'autruche eternue
  • : "Hommes/femmes politiques, journalistes au petit pied, philosophes du dimanche ou stars à la ramasse: tous sèment des perles de bêtise, sans se douter que, dans l'ombre, l'autruche les note, les commente, s'en gausse, et recrache le tout sur ce blog."
  • Contact



Publication aléatoire,
inscris-toi à la newsletter pour être informé des
 nouvelles publications.

Rechercher

Vieux Trous

'autres qui font des trous

  
 

images-copie-43.jpg

LIEN-ZONA-YAROST.jpg

LIEN-FA-CLAAAAAASH.jpgLIEN-COLLECTIF-CONTRE-CULTURE.jpg

LIEN DIONYVERSITElien-maldoror.jpg

LIEN-EDITIONS-DU-ML.jpg

lien-Publico.jpg

lien-radio-libertaire.jpg

LIEN ML