Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 01:10

images-copie-19.jpegTirant tête hors du trou, qu’entends-je ? Villégiaturant il y a peu quelque part en Baie de Somme (on a les baies qu’on peut) j’apprenais un matin, en parcourant le célébrissime et néanmoins local journal du patelin ( Le Réveil de Berck ) que le concours des balcons fleuris aurait lieu cette année à partir du 1er juin, avec passage du jury le vendredi 2 juillet. Fichtre. Les gars, tous aux binettes. On y apprenait dans la même page l’attaque de la flottille brise-blocus au large de Gaza, et les morts qui s’ensuivirent. Télé-Sarko donnait alors de la voix et du canon, tonnait tel un relais fidèle de Tsahal, se commettant à citer « ces soi-disant pacifistes », et balançant en boucle les images, tournées par l’armée, images montrant des méchants armés de bouts de bois agressant ces pauvres bougres des commandos israéliens eux surarmés jusqu’au dentier. « On a fait rien qu’à se défendre », bombardait le Netanyahou, lequel a sur la conscience des centaines de morts civils notamment gazaouis, et devrait être, de long temps, symboliquement pendu à la plus haute branche de l’arbre de la honte. Au lieu de tresser la corde, cette catin nommée « opinion internationale » renvoyait, une fois de plus, une fois encore — une fois de trop ? Ne rêvons pas —, dos à dos la population occupée et l’armée qui l’occupe, et l’Etat qui a décidé de cette occupation. Savez-vous ce qu’est le blocus ? Le blocus, selon Israël, c’est interdire que soient livrés dans les territoires occupés des fauteuils roulants électriques (les petits moteurs sont suspectés de servir à l’envoi de missiles sur les colonies), c’est aussi refuser deux camions chargés de béton, à l’origine destiné à la reconstruction d’écoles : parce qu’on ne sait jamais, hein, le Hamas pourrait s’en servir afin de construire des abris. « Je n’ai jamais vu une armée aussi démocratique, et se poser autant de questions morales », disait à propos de Tsahal, et la veille de son intervention, Bernard Henri-Levy, l’éloquent caqueteur néomédiaticobranleur, inébranlable défendeur des crimes contre l’humanité commis sous le drapeau frappé de l’étoile de David. Démocratie, morale, armée… Dans cette liste de mots s’est glissé un intrus, saura-tu le retrouver ?  


      Plus loin dans Le Réveil il nous est indiqué que Stéphane Plaza, animateur coca-colien dont le cerveau très disponible officie dans l’usine à foin qu’on nomme TF1, a « peur de tous les animaux, et surtout des autruches. » Vu son curriculum vitae, le garçon fait bien de se méfier. Plus loin, toujours plus loin dans Le Réveil  on apprend également qu’une vague de suicides est en train de déferler sur Disneyland Paris. Un gars s’est récemment jeté sous les rails du RER censé le reconduire chez lui, laissant un mot pour ses gamins, mot dans lequel il avouait ne plus se sentir capable « de retourner chez Mickey. » On le comprend, sauf que : chez Mickey on y est tous, y-a-il en réalité d’autre patronyme plus adapté pour un patron quel qu’il soit que celui de Mickey ? Sommes-nous, finalement, autre chose que des enfants sautant et trébuchant en tentant de lui choper la queue ? Oups, ne nous égarons pas : à l’heure — tardive et bien étrange, comme l’autruche les aime —, à l’heure, donc, où sont frappés (cognées ?) ces lignes, quelques 300 travailleurs sans-papiers, en grève, s’obstinent à camper sur le trottoir, face à l’Opéra Bastille, en la bonne — ce n’est qu’une expression — ville de Paris. J’y suis passé tantôt : après s’être fait descendre des marches du subliminal bâtiment, sorte de bunker crépusculaire dû à la fantaisie de son altesse sérénissime j’ai nommé Mitterrand, François, les gars ont installé les toiles, les réchauds, leurs colères et leurs volontés de grévistes de près de neuf mois sur la chaussée, devant les grilles, devant la rangée de gendarmes surveillant, jour et nuit, les pauvres marches anciennement squattées. Elle a, du coup, une drôle de gueule, la culture en Sarkozystan, gardée par la maréchaussée, laquelle s’arroge le droit d’ouvrir, par endroit, les barrières, pour peu que monsieur l’ambassadeur et sa nouvelle épouse fussent pris d’une soudaine envie d’opéra, ah mais ah ah, ce ne sont pas quelques gueux qui nous priveront d’adagio ! Cependant, l’engeance qui gouverne en la préfecture de police n’avait pas prévu ceci : un déplacement, certes, de la part des sans pap’, mais un déplacement de quelques mètres. Du coup, l’engeance, la voilà drôlement empêtrée, à ne plus trop savoir à quel saint bâton se vouer. Il ne suffirait plus d’une cinquantaine de garde à vues pour calmer ces poulbots ? Eh non. Les voilà, désormais, installés ô scandale !, sur le chemin de passage — on ose à peine dire chemin de halage, ah ah ah… quoi mais si, fait beau à Paname ! —, chemin donc, quoi qu’il en soit, où les grappes touristiques de base traînent leur misère et leurs dollars… C’est dire si on a des soucis, à Paris en cette heure, c’est dire comment les pauvres, dès que ça sort du trou, que ça se montre, c’est la raya. C’est surtout dire que cette nuit, ou celle qui suivra, les campeurs de la Bastille vont se faire dégager,  ramasser, nettoyé le campement, et cette fois comme tant d’autres avec pertes et fracas. Quoi faire ? Y être, si on peut. Ecouter, voir, parler, filmer. Et, s’il-vous-plaît, gens de fesse bouc, pas d’apéro géant à la Bastille, en ce moment!

 

                                                                                           Frédo Ladrisse

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Quand l'autruche eternue... - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Quand L'autruche eternue
  • Quand L'autruche eternue
  • : "Hommes/femmes politiques, journalistes au petit pied, philosophes du dimanche ou stars à la ramasse: tous sèment des perles de bêtise, sans se douter que, dans l'ombre, l'autruche les note, les commente, s'en gausse, et recrache le tout sur ce blog."
  • Contact



Publication aléatoire,
inscris-toi à la newsletter pour être informé des
 nouvelles publications.

Rechercher

Vieux Trous

'autres qui font des trous

  
 

images-copie-43.jpg

LIEN-ZONA-YAROST.jpg

LIEN-FA-CLAAAAAASH.jpgLIEN-COLLECTIF-CONTRE-CULTURE.jpg

LIEN DIONYVERSITElien-maldoror.jpg

LIEN-EDITIONS-DU-ML.jpg

lien-Publico.jpg

lien-radio-libertaire.jpg

LIEN ML