Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 18:40

1661028_highres-00000403146004-copie.jpgTirant tête hors du trou, qu’entends-je ? Thierry Peugeot serait comme en dépression post-industrialo traumatique, tancé par Hollande lui-même et Montebourg-moi-le-mou, le voilà, l’automobileur, qui se rebelle : « il y a des limites à la critique », chiale le représentant d’une des premières fortunes de France. « Il y a des mots que je n’ai pas aimé, comme mensonge, dissimulation », continue-t-il, sanglotant. Puis, ce fils de chien de sa race de Peugeot d’héritier consanguin, de couiner : « nous avons des valeurs d’humanisme et de respect. »  Respect de l’actionnaire, oui !

     Humanisme, qu’ils disent. Ecoutons la leçon de Manuel Valls-à-mille-temps, ci-devant et par derrière ministre de l’intérieur : « la concentration dans certains campements roms nous obligent à prendre des décisions de démantèlement », dit l’humaniste au petit pied bot. « Je ne dis pas que ça règle le problème », avoue-t-il, j’m’enfoutiste en diable. Déjà, l’expulsion du campement de l’Arbois, dans la région d’Aix-en-Provence, prouve assez la volonté de Valls de perpétuer la politique de son prédécesseur, le néfaste Guéant. D’autres expulsions sont d’hors et déjà programmées, auront lieu, hasard, cet été : à croire qu’une coutume est en train de s’instaurer, en France. Valls, encore lui : « nous sommes face, par exemple en Seine Saint-Denis, à une situation de confrontation entre les populations des quartiers populaires et les populations dites roms. » Où a-t-il vu jouer ça, lui? C’est, proprement, très dégueulasse ce genre de propos ne reposant sur rien, par ailleurs largement démentis par les faits. En Seine Saint-Denis, territoire où la pauvreté scelle de belles solidarités, multitudes d’associations, parfois locales ou de quartier, œuvrent chaque jour à l’entente entre communautés, et « les populations dites roms », n’en déplaise à Valls de Vienne, sont bien entendues les bienvenues !

     Que pense Valls des prisons et autres lieux d’incarcérations ?  Mon petit doigt pervers me dit qu’il doit, à ce sujet comme d’autres, partager les avis d’Hortefeux-de-camp, youkaïdi. N’empêche : la semaine passée eut lieu, derrière les hauts murs, le 43e suicide d’un détenu, rien que pour l’année 2012. Soit un suicide tous les trois jours, soit un taux 10 fois supérieur à celui constaté en milieu libre. C’était notre rubrique : la Pénitentiaire est heureuse de vous accueillir pour vos vacances.

     Vous me direz : pourquoi déprimer alors que c’est les J.O., l’autruche ! La fête, la fraternité, et les médailles en Nutella. C’est aussi 40 000 connards en uniforme mobilisés pour la sécurité, à Londres, dont 17 000 militaires. C’est une ville en état de siège, batteries aériennes trônant sur les toits des immeubles, chasseurs de la R.A.F. en alerte permanente, hélicoptères omniprésents, la City sous contrôle total et de larges artères londoniennes, rebaptisées « voies olympiques », interdites aux badauds. C’est aussi la famille Mittal, fossoyeurs de l’aciérie, de Florange à Glasgow, qui portent la flamme olympique en plein quartier huppé de Londres, ultime pied de nez à une classe ouvrière dévastée par ces milliardaires dont le C.I.O., par ailleurs, ne saurait se passer. C’est la main mise totalitaire des sponsors officiels, de Mac Donald (interdiction totale de consommer d’autres produits que leurs frites à vomir), Heineken (même chose), ou encore la carte Visa. En conclusion : un vrai cauchemar. Et je me souviens de ma joie lorsque Paris s’est fait grillé par Londres, malgré la promesse faite de « suspendre le droit de grève » durant toute la durée des jeux, et malgré la volonté d’un Delanoë de « transformer profondément la capitale ». Finalement, la peste est à Londres. Ce n’est pas tellement mieux.

     Entre autres avantages, l’idéal olympique permet aux Etats et aux autres industries du contrôle de tester, tous les quatre ans, leurs nouveaux matériels. Ainsi, selon un rapport officieux de l’armée américaine, l’occasion est trop belle d’essayer une nouvelle génération de drones, de ceux qui, « d’ici 5 à 10 ans, voleront au-dessus de nos têtes ». Ils devraient être environ 30 000… Souci de taille, cependant : des chercheurs universitaires, équipé d’un matériel de base ayant coûté moins de mille dollars, sont parvenus à prendre le contrôle d’un de ces drones. Conclusion : « chacun d’eux pourrait se transformer en missile utilisé contre nous. » Les mêmes chercheurs assurent qu’au vu des développements de l’informatique embarquée, et selon le principe qui veut que « tout ce qui est connecté peut être hacké », il ne sera bientôt plus nécessaire d’entrer dans le cockpit pour détourner un avion de ligne. Bon voyage dans le futur…

     Mais d’aucuns n’ont pas besoin d’attendre les olympiades pour biznesser à mort, c’est le cas de le dire, et vendre leurs technologies de contrôle des populations. Ainsi Qosmos. Cette société bien française, contrairement à ce que semble indiquer son nom, n’a pas la tête dans les nuages mais les pieds bien sur terre : cela fait des années qu’elle vend à Bachar-el-Hassad du matos de surveillance électronique, sans se soucier de ses utilisations ultérieures. Que l’usage de leurs gadgets ait conduit à l’arrestation, puis à la torture et, éventuellement à la mort de centaines d’opposants ne semble guère troubler les maîtres de Qosmos. Merde alors, faut bien vivre !

     C’est, à coups sûrs, ce que se disent également les patrons des entreprises publiques, dont les salaires viennent d’être plafonnés à 450 000 euros annuels. Soit 37 500 euros mensuels. Soit 9375 euros par semaine. Soit 1900 euros par jour. Comment tu t’en sors, avec ça ?


                                                                                                     Frédo Ladrisse.

Partager cet article

Repost 0
Published by Quand l'autruche eternue... - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Quand L'autruche eternue
  • Quand L'autruche eternue
  • : "Hommes/femmes politiques, journalistes au petit pied, philosophes du dimanche ou stars à la ramasse: tous sèment des perles de bêtise, sans se douter que, dans l'ombre, l'autruche les note, les commente, s'en gausse, et recrache le tout sur ce blog."
  • Contact



Publication aléatoire,
inscris-toi à la newsletter pour être informé des
 nouvelles publications.

Rechercher

Vieux Trous

'autres qui font des trous

  
 

images-copie-43.jpg

LIEN-ZONA-YAROST.jpg

LIEN-FA-CLAAAAAASH.jpgLIEN-COLLECTIF-CONTRE-CULTURE.jpg

LIEN DIONYVERSITElien-maldoror.jpg

LIEN-EDITIONS-DU-ML.jpg

lien-Publico.jpg

lien-radio-libertaire.jpg

LIEN ML