Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 17:25

images-copie-12Tirant tête hors du trou, qu’entends-je ? La Pologne, qui pleure son président, homophobe notoire et opposant féroce à l’avortement. Sans souhaiter la mort de quiconque, quitte à ce que les avions tombent, autant que ce soit avec, à bord, ce genre de personnage. Ce « grand ami de la France » (dixit Sarkoléon) n’aura donc pu mener à terme sa « révolution morale », à base d’ultra-catholicisme et de défense acharnée des « valeurs familiales ». Une grande perte, comme on voit.

 

     Eric Besson aussi prend quelquefois l’avion, mais jusqu’à aujourd’hui il ne s’est pas mangé le plus petit platane. Ce qui lui donne le temps de ressortir son fumeux débat sur l’identité nationale, comme en catimini, en l’alcôve d’un petit séminaire privé, auquel étaient conviés des intellectuels à la pointe, dont Frédéric Mitterrand, c’est vous dire le niveau. On voit que le Besson, mis sous le boisseau durant toute la séquence électorale, ne lâche pas pour autant le morceau. Son débat, il y tient, comme à la prunelle de ses yeux dont tout le monde sait désormais qu’ils ressemblent à ceux d’une pauvre fouine. « Ne reprochez pas à une flèche d’être acérée », dit-il, à propos de lui-même. Besson-la-flèche. Nouveau surnom, qui lui va bien.

 

     Quel surnom les mômes des quartiers trouveront-ils à Christian Lambert ? On peut, sur ce point, faire confiance à leur imagination. Ce Lambert vient d’être nommé préfet de la Seine-Saint-Denis. Or, ce Lambert est également l’ancien patron du RAID. A ceux qui y verraient un symbole funeste pour le 93, on ne pourra que donner raison. C’est que la Seine-Saint-Denis est « un département sensible », comme on dit dans les comicos. Pas sûr cependant que, par sensibilité, les flics entendent la même chose que nous.

 

     Sensibles, également, les bandes ? On ne sait, mais, pour la première fois, la loi censée lutter contre les violences commises en bande a été appliquée le 28 mars dernier, lors d’un rassemblement devant la prison de la Santé. Bilan : 110 interpellations. Pas mal, pour un essai ! Le souci est qu’aucune de ces personnes n’a été arrêtée pour avoir commis des violences, mais pour être soupçonnée d’avoir l’intention de le faire. De l’arrestation préventive, quoi, qui pose tout de même quelques soucis car sans délit la garde-à-vue ne se justifie guère. D’où l’embarras de la préfecture, pour qui « la police est intervenue afin d’éviter la destruction et la dégradation de biens. » Joli principe. Avant toute chose il s’agissait d’une évidente opération d’intimidation à l’encontre des militants anti-carcéraux, intervention qui permettait, par ailleurs, de les ficher. A noter : cette manif’, déposée à la préfecture, était autorisée. Ça leur fait une belle jambe, aux copains qui se sont retrouvés parqués dans des parkings, faute de places suffisantes dans les commissariats. C’était notre rubrique : Les formidables avancées de la liberté de manifester au gai pays de Sarkozy.

 

     Cette loi contre les bandes sera-t-elle un jour appliquée aux syndicalistes et grévistes ? On est en droit de le penser. Pour l’heure, et au 5e jour de grève à la Sncf, c’est le retour des grandes litanies, des plaintes, des « ras-le-bol ! », des « on nous prend en otage », des « c’est scandaleux, ces privilégiés de fonctionnaires qui, … », etc. L’habituelle magouille médiatique consistant à ne donner la parole qu’aux mécontents, oublie naturellement la cause première du conflit : le refus, par la direction de l’entreprise, d’ouvrir de réelles négociations. Pourquoi le voyageur lambda ne s’en prend-t-il pas à elle ? Par ignorance, peut-être. Mais quand bien-même il le ferait qu’on ne l’entendrait pas, tant l’axiome grève=prise d’otages, règne en maître dans les médias.

 

     Encore faut-il que lesdits médias trouvent le temps de nous entretenir de ces fadaises relatives au mouvement social, car l’essentiel est ailleurs, l’actualité première, celle qui, aussi, fait vendre. Je parle des potins bien sûr, de ces fumeuses rumeurs dont le public serait friand, qui donc se trouvent élevés par les plus sérieux journaleux au rang d’information de la plus haute importance. Les coucheries éventuelles de Carla B. occupent ainsi le haut de la page, et Charon, conseiller de l’Elysée, dénonçant ce qu’il juge comme des médisances, prévient que «  la peur doit changer de camp », et que « maintenant, on va voir s’il n’y a pas une espèce de complot organisé, avec des mouvements financiers, pourquoi pas. » Bigre ! Le sexe et l’argent, mêlés, la Patrie serait-elle en danger ? En tous les cas la dame elle-même, toute première qu’elle est, monte au front, défend son honneur sur une radio amie. Après avoir usé jusqu’à la corde de son mantra « mon mari et moi» gnagnagna, elle lance : « j’en ai assez de parler de moi. » Bin qu’elle la ferme alors, ça nous gênera pas.

 

     Pendant que ces gogos s’amusent à se faire peur avec de pâles histoires de lit, Juppé, lui, travaille à notre bonheur et à notre prospérité. On en parlait la semaine dernière, et voilà qu’il remet ça. Toujours sur la ligne gauchisante qui, parie-t-il, finira par le transformer en possible présidentiable, il lâche tout de go : « ce que je ne digère pas, c’est le triomphe de la cupidité. » Et quand c’est l’hôpital qui se moque de la charité, il a des crampes à l’estomac ? « C’est indécent de voir les bonus, toutes ces rémunérations extravagantes qui se chiffrent par millions d’euros et que rien ne justifie, alors qu’on explique par ailleurs qu’il n’est pas possible d’augmenter les bas salaires de 20 euros. » Du Besancenot dans le texte ! On a beau avoir bonne mémoire, on ne se souvient pourtant pas que, durant ses deux années passées à l’hôtel Matignon, Juppé ait fait quoi que ce soit à l’encontre de ces rémunérations-là. Mais peut-être a-t-il changé ? Mort de rire, ma chère Elvire…

 

     Des qui ne varient guère, ce sont les thuriféraires de l’Eglise catholique apostolique romaine, amen. Me baladant un brin sur la toile cette semaine, je suis tombé sur Bruno Roger-Petit. Catho pur jus qui ne s’en cache pas (c’est tout à son honneur), Petit-Roger ne supporte plus qu’on attaque SON église, et le clame haut et fort sur LePost.fr. « Systématiquement consterné de voir que l’Eglise catholique se voit en permanence contrainte de subir les leçons, les admonestations de bien des personnes ayant depuis longtemps  déserté les lieux de culte », il en conclue que « l’Eglise, ce sont ceux qui n’y vont jamais qui en parlent le plus. » Etonnant argument, selon lequel, au hasard, seuls les pédophiles seraient autorisés à aborder le sujet de la pédophilie, et qui, à propos de la capote, verrait le pape fermer définitivement sa grande gueule, puisque non-concerné. Mais Roger-le-Petit n’en est  pas à une contradiction près et, livrant sa vision de la laïcité, il plonge dans des abîmes de stupidité assumée : selon lui la laïcité, qui n’est qu’un « point-de-vue », se réduirait à rappeler que « les catholiques sont libres de pratiquer leur religion comme ils l’entendent », tandis que « ceux qui estiment que l’Eglise de Rome est réac’, ringarde, nulle, sont libres de vivre hors d’elle. » Ah oui ? Ah, ouf ! Enfin une bonne nouvelle.

 

                                                                                      Frédo Ladrisse.              

Partager cet article

Repost 0
Published by Quand l'autruche eternue... - dans politique
commenter cet article

commentaires

AcidKronik 12/04/2010 18:19


Une "revue" de l'actualité corrigée et agrémentée de tes remarques délicieuses ... Mmmmm !! Et oui malheureusement on en est bien là. Pour ma part, je vais vider quelques verres en écoutant du
Brassens ... Qui est bel et bien d'actualité !


Présentation

  • : Quand L'autruche eternue
  • Quand L'autruche eternue
  • : "Hommes/femmes politiques, journalistes au petit pied, philosophes du dimanche ou stars à la ramasse: tous sèment des perles de bêtise, sans se douter que, dans l'ombre, l'autruche les note, les commente, s'en gausse, et recrache le tout sur ce blog."
  • Contact



Publication aléatoire,
inscris-toi à la newsletter pour être informé des
 nouvelles publications.

Rechercher

Vieux Trous

'autres qui font des trous

  
 

images-copie-43.jpg

LIEN-ZONA-YAROST.jpg

LIEN-FA-CLAAAAAASH.jpgLIEN-COLLECTIF-CONTRE-CULTURE.jpg

LIEN DIONYVERSITElien-maldoror.jpg

LIEN-EDITIONS-DU-ML.jpg

lien-Publico.jpg

lien-radio-libertaire.jpg

LIEN ML