Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 19:56

(Il m’aura fallu deux semaines pour placer un mot devant l’autre, écrire ce qui suit. Deux semaines, ce n’est rien au regard d’une éternité privée de Charb, Cabu, Honoré, Oncle Bernard, Tignous et tous les autres).

 

 

     Charb.pngCharlie, c’est la famille. Le cousin de province, je me souviens : on s’était fâché. A propos de quoi, déjà ? Bêtises. Une broutille, sans doute, mais, les années passant, on avait l’air de rien pris l’habitude de ne plus se parler.

     Avant la fâcherie, on était comme chemise et cul. Minot, chaque mercredi, j’allais l’attendre au kiosque et Charlie s’y pointait, la Une enfarinée, parfois nulle, empêtrée et gourd, le plus souvent tout en provo, gore à souhait, rebrousse-poilante. Jamais de demi-mesure :  Cette Une, je la détestais ou l’aimait au point de l’exhiber, dans la semaine, au tout-venant. En cas de farce majeure, Charlie ne quittait pas mon sac. Des voisins abrutis de télé, des copains repus de comics, des hébétés des JMJ, des patrons de café des clients de ce même café ont été contraints, par mon biais, de s’affronter à ces Unes claquant comme coup de fouet. J’étais alors fier de Charlie, mon visiteur du mercredi.

     Charlie, c’est la famille, cette fois massacrée. Les survivants sont réunis en une même sidération, aucun ne fait le moindre effort pour cacher cette peine, qui n’est rien moins qu’honteuse.  A la vue de tante Yvonne et de son printemps, français, face à la dépouille de Charlie enveloppé du drapeau conchié progressant au pas de l’oie et au son d’une Marseillaise plus que jamais horripilante, la colère le dispute à l’hilarité. Comme nous sommes KO debout, le rire l’emporte, mais poings levés.

     En ce 11 janvier journée de deuil tout aussi national que l’est l’unité tant vantée, notre chagrin sincère  se dilue dans l’eau tiède et le rance d’un marigot sournois, pétris de haines froides et de rancœurs indigérées : la France, pays des doigts dans le cul de l’homme venu d’ailleurs, liberté de se taire, égalité des bêtes noires et des boucs émissaires, fraternité des peurs. La France, ses bombardiers, ses guerres, ses villages afghans, maliens, rasés détruits, sa suffisance de nanti se pensant à l’abri derrière les hauts murs d’une Europe avachie, crevée, la France et ses polices, ses services de renseignements, sa mise sous contrôle de la population, ses hémicycles, ses urnes. Ce 11 janvier, la France défile, aux côtés des plus grands fournisseurs de terrorisme qu’ait connus l’histoire du vieux monde, et puis main dans la main avec chanoines, imams, rabbins, autant de cibles privilégiées par Charlie, du temps de son vivant.

     Une fois de plus, j’ai honte. Honte à en déchirer cette putain de carte plastifiée dite « d’identité », honte à en hurler aux oreilles des aboyeurs de Marseillaise que ça suffit, le sang impur, que les sillons, merci, ils sont abreuvés comme jamais, que non, je ne marche pas, pas avec eux, jamais, plutôt crever.

     Charlie, c’est la famille. Cette fois décimée, mais ce n’est pas assez : il nous faut encore assister au spectacle terrible de ces vautours nationaux se partageant la carcasse.

     Dégoût.

 

                                                                                               Frédo Ladrisse.    

Partager cet article

Repost 0
Published by Quand l'autruche eternue... - dans politique
commenter cet article

commentaires

Thierry 20/01/2015 21:06

Elle est bien belle la colère salutaire de l'Autruche, mais plus encore elle est vraie, tant d'hypocrites n'ont rien de Charlie et n'auront jamais rien.

Présentation

  • : Quand L'autruche eternue
  • Quand L'autruche eternue
  • : "Hommes/femmes politiques, journalistes au petit pied, philosophes du dimanche ou stars à la ramasse: tous sèment des perles de bêtise, sans se douter que, dans l'ombre, l'autruche les note, les commente, s'en gausse, et recrache le tout sur ce blog."
  • Contact



Publication aléatoire,
inscris-toi à la newsletter pour être informé des
 nouvelles publications.

Rechercher

Vieux Trous

'autres qui font des trous

  
 

images-copie-43.jpg

LIEN-ZONA-YAROST.jpg

LIEN-FA-CLAAAAAASH.jpgLIEN-COLLECTIF-CONTRE-CULTURE.jpg

LIEN DIONYVERSITElien-maldoror.jpg

LIEN-EDITIONS-DU-ML.jpg

lien-Publico.jpg

lien-radio-libertaire.jpg

LIEN ML