Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 16:39

101104-SO-Tiru-DM--39-.JPG Tirant tête hors du trou, qu’entends-je ? Devisant l’autre soir avec l’ami Maunoury —  foisonnant barbu délicat livrant parfois, sur ce blog même, ses photographies telle celle illustrant cet article —, on se disait comme ça qu’Obama, on s’en tape. C’est qu’en cette nuit de novembre à la douceur étrange nous nous trouvions au pied de l’incinérateur d’ordures, sise en la bonne ville de Saint-Ouen, 93400. Incinérateur bloqué par d’irréductibles farouches pour qui, décidemment, le combat ce n’est pas tant qu’il continue, c’est qu’il ne s’arrête jamais. La cheminée crachait encore, mais plus pour très longtemps, ses volutes de dioxine, et la presse venait de nous être livrée, à domicile s’il-vous-plaît: les copains de la plateforme NMPP, toute proche, passaient, de tournée en tournée, refiler aux bloqueurs de la nuit du papier encore chaud, à l’encre mal séchée. Pour tenir sans dormir je vous assure, les amis, que ça vaut les croissants. Or donc, à la Une, Obama. « Nous avons pris une dérouillée », glapissait le maître du monde. Oui je sais: aucun intérêt. Le Parisien titrait lui sur « le troc sexuel », en gavait ses pages 2 et 3, c’est dire si le sujet est hautement gravissime. Plus tard et vainement, nous avons cherché dans Libé trace de la continuation du mouvement actuel : un entrefilet et à peine, faisait écho aux deux pleines pages consacrées à la grève qui agite… la BBC. Interview à l’appui, et tout. Tu vois pourquoi je lis pas Libé, me lança alors l’ami. Bin t’es en train de le lire, lui répondis-je, goguenardant.

      Dans la presse du jour ou plutôt, de cette nuit, il était également question en long et en traviole, du remaniement à venir, soporifique feuilleton servi aux laborieux, histoire qu’ils pensent à autre chose qu’à venir, par exemple, soutenir les piquets. Raffarin, à ce sujet, raffarinait à qui mieux-mieux : « ce qu’il faut à notre pays, c’est une rupture dans la rupture. » Maunoury, pour le coup, ça l’a rendu tout chose, perplexe quoi, limite embarqué dans un genre de vortex à haute teneur philométaprotosophique. De mon côté —solidarité volatile oblige—, j’étais plongé dans Le Canard, déchainé. Alors comme ça il paraîtrait que les journalistes bossant sur des dossiers sensibles sont fliqués à outrance, pistés, écoutés, visités ? Quelle nouvelle, belle Hélène ! On le savait depuis Clovis, cependant ces pratiques ne seraient plus d’actualité : c’est ce qu’en dit Squarcini, chef de la patrouille des barbouzes : « la DCRI n’a rien à voir avec ces carabistouilles. » N’ayant pas apporté sur le piquet mon dictionnaire, je décidai sur-le-champ de ranger l’expression dans la section patois ancien du Nord-Vesoul, et passai à autre chose. Tiens, Dsk est au régime, m’informa Maunoury, tout en se fendant d’un bâillement. De mon côté j’apprenais, parcourant Les Echos, si si, que Martine Aubry avait offert à Michel Rocard, pour ses 80 ans, une édition originale de l’œuvre de Proudhon. « Un cadeau en forme de clin d’œil », précisait le journaleux. Devant ce genre de révélation, pour ce qui était de cligner moi j’y allais des deux yeux. Soudain, un cri : autour du brasero la chorale des filles des cantines, en grève depuis quatre semaines, hurlaient du Renaud en se bougeant pour se réchauffer un brin: cinq heures du mat’ j’ai des frissons, c’est vrai que c’est déjà l’automne. François Copé, lui, ne tremble pas, qui déclare dans Le Figaro vouloir créer à l’assemblée un groupe de travail aux visées antigrèves : « bloquer les ports et les dépôts de carburant, c’est toucher aux fonctions vitales du pays, et ça ce n’est pas supportable. Il y a des choses qu’on ne peut pas laisser faire », menace-t-il, avant de reprocher au corps syndical d’utiliser « des méthodes d’un autre temps. » Hum hum, a lâché  Maunoury. Il a levé les yeux au ciel avant de rajouter: j’ai l’impression qu’il va pleuvoir.

 

                                                                                                 Frédo Ladrisse.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Quand l'autruche eternue... - dans politique
commenter cet article

commentaires

Jérôme 01/12/2010 10:11


Bonjour,
magnifiques photos........
j'ai mis ce blog en favoris, je lirais son contenu prochainement.
Bonne journée


Présentation

  • : Quand L'autruche eternue
  • Quand L'autruche eternue
  • : "Hommes/femmes politiques, journalistes au petit pied, philosophes du dimanche ou stars à la ramasse: tous sèment des perles de bêtise, sans se douter que, dans l'ombre, l'autruche les note, les commente, s'en gausse, et recrache le tout sur ce blog."
  • Contact



Publication aléatoire,
inscris-toi à la newsletter pour être informé des
 nouvelles publications.

Rechercher

Vieux Trous

'autres qui font des trous

  
 

images-copie-43.jpg

LIEN-ZONA-YAROST.jpg

LIEN-FA-CLAAAAAASH.jpgLIEN-COLLECTIF-CONTRE-CULTURE.jpg

LIEN DIONYVERSITElien-maldoror.jpg

LIEN-EDITIONS-DU-ML.jpg

lien-Publico.jpg

lien-radio-libertaire.jpg

LIEN ML