Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 18:30

images-copie-2.jpegTirant tête hors du trou, qu’entends-je ? Près d’un million de chômeurs vont se retrouver en fin de droits d’ici décembre 2010, sans revenu aucun pour un bon tiers d’entre eux. On peut aisément en conclure à l’encombrement des trottoirs, vu le nombre d’individus jetés incidemment à la rue. Qu’importe : au plus haut sommet de ce qu’il est convenu d’appeler les instances dirigeantes de notre beau pays, on se dédouane, on se renvoie la balle, c’est pas moi c’est ma sœur. Pour Laurence Parisot, « c’est au gouvernement de prendre ses responsabilités. » On en attendait pas moins d’elle, et de ses complices en plans sociaux et autres délocalisations sauvages.  Du côté du gouvernement, on planifie des réunions. Je vous parie un bouquet de mes plumes qu’à leur issue sera créer une commission, laquelle nommera un rapporteur, lequel se fendra d’un rapport, lequel sera prudemment remisé dans un ministériel tiroir. Pourtant, le père Chérèque, pour la Cfdt, nous aura prévenu : « on n’est pas sorti de la crise, il ne faut pas la zapper. » Ce type est un visionnaire.  Et d’ajouter que « les retraites ne peut pas (sic !) être le train qui cache le train de la crise. » Avec ce genre d’argument, sûr qu’on va vers la grande grève, générale et reconductible !  Quant aux chômeurs eux-mêmes, ils pourront toujours embrasser la riante carrière d’adjudant-chefaillon.


     Car l’armée tourne autour de la charogne, tel le sournois vautour. La crise, pour elle, est une aubaine, aussi lance-t-elle ces jours-ci la plus grande campagne de recrutement jamais organisée. Le slogan directeur est à s’en pisser dessus : « devenez vous-même. » Rien que ça. Et la grande muette de s’apprêter à communiquer à tout-va, journaux, téloche, radios, internet comme il se doit et même les Smartphones. « Pour la majeure partie des jeunes, il n’est pas naturel d’imaginer le métier de soldat », déclare le général Pontiès, communiquant-en-chef.  C’est pour nous une bonne nouvelle, mais c’est un problème pour l’armée, quand le djeun se rêve en artiste hip-hop, plutôt qu’en bidasse bêlant. Pour autant, les sergents recruteurs se sont fixé une limite : « pas question d’utiliser les « wargames », comme le font les Américains. On ne veut pas accréditer l’idée que la guerre est un jeu. » Prendre les gamins pour des débiles, c’est bien mal commencer une campagne de recrutement  qu’on aimerait, bien entendu, voir s’achever en une sorte de pathétique Waterloo. « Engagez-vous », qu’ils disent. Dégagez-vous, plutôt, les mômes !


     Cependant, on ne le sait que trop, l’antimilitarisme n’est plus vraiment dans l’air du temps. L’époque est aux grandes idées, la Nation, l’Identité et autres Bessonnades. Aussi a-t-on, ici ou là, annoncé peut-être un peu vite la fin du grand débat sur l’identité en question. S’il est vrai que lundi doit se tenir à Matignon un, comment disent-ils… « séminaire », censé tirer les conclusions — en même temps qu’un trait — sur cette morbide plaisanterie, le ministre, pour sa part, parle d’un « point d’étape. » On en aurait donc pas fini, à moins évidemment que le Maître du Château ne siffle la fin de la récréation. C’est que les élections approchent, et que ledit débat est pour le moins impopulaire, deux Français sur trois n’y voyant qu’une pitoyable opération de racolage des votes d’extrême-droite.  Peu importe, pour Besson : « j’assume tout, oui, j’assume tout. » Parlant de « succès populaire », il en tire, avant tout le monde, la conclusion que « les Français aspirent à un renouveau du pacte républicain. » Mouais. « Renouveau », ça me rappelle quelque chose, ce mot-là…  Quand au Front National, requinqué par la grâce de ce débat putride, ce n’est, pour Besson, qu’ « un épouvantail qui n’existe pas. » A force d’enfiler comme des perles les dénis de réalité, on va bientôt s’apercevoir que c’est Besson lui-même qui n’existe pas. Ce qui ne serait pas une vilaine nouvelle.


     Mais tandis que la droite flippe à l’approche de Régionales qui s’annoncent, pour elle, comme une Bérézina, la gauche semble à peine mieux barrée, avec un parti socialiste s’étant laissé piégé, puis enfermé par l’affaire Frêche. Du coup, sa campagne est parfaitement inaudible, noyée sous le flot des commentaires, des invectives, des menaces bref, du sempiternel grand guignol socialiste. « Je suis le Villepin d’Aubry », éructe celui par qui, une fois de plus, le scandale arrive — gageons que sous peu apparaîtra un néologisme du style « villepinisation », à propos d’un individu qu’on tente de carboniser politiquement parlant. En attendant et pour tenter de sauver peu ou prou les meubles, Aubry  pousse dans l’arène la maire (Ps) de Montpellier, laquelle n’en demandait pas tant. De son côté, Cohn-Bendit, pour qui « il faut faire place à l’imagination » (il serait grand temps, oui), propose carrément une tournante : à la tête de la région Languedoc-Roussillon, ce serait une fois un Vert, une fois un socialo. Ça, c’est de l’imagination… Finalement, laissons ces clowns à leur comptabilité de petits boutiquiers locaux et attendons, sereins, les chiffres de l’abstention. Une abstention dont il serait éminemment souhaitable qu’elle ne se démente pas lors des prochaines présidentielles : déjà, on nous balance des sondages, dont un qui prédit que le seul candidat susceptible de battre Sarkozy, c’est Dominique Strauss-Kahn. Vous avez dit cauchemar ?

 

                                                                                          Frédo Ladrisse.          

Partager cet article

Repost 0
Published by Quand l'autruche eternue... - dans politique
commenter cet article

commentaires

Carlus 08/02/2010 12:39


Le bec de l'autruche s'émousse... anti-mitarisme de bon aloi ("tous des cons"), sympathie à peine voilée pour Villepin de sinistre mémoire, le rêve du grand soir remplacé par un appel à
l'abstention...
Je connais des militants du Modem plus virulents que ça !


Pangloss 08/02/2010 08:47


Tout à fait d'accord cette fois-ci!


Présentation

  • : Quand L'autruche eternue
  • Quand L'autruche eternue
  • : "Hommes/femmes politiques, journalistes au petit pied, philosophes du dimanche ou stars à la ramasse: tous sèment des perles de bêtise, sans se douter que, dans l'ombre, l'autruche les note, les commente, s'en gausse, et recrache le tout sur ce blog."
  • Contact



Publication aléatoire,
inscris-toi à la newsletter pour être informé des
 nouvelles publications.

Rechercher

Vieux Trous

'autres qui font des trous

  
 

images-copie-43.jpg

LIEN-ZONA-YAROST.jpg

LIEN-FA-CLAAAAAASH.jpgLIEN-COLLECTIF-CONTRE-CULTURE.jpg

LIEN DIONYVERSITElien-maldoror.jpg

LIEN-EDITIONS-DU-ML.jpg

lien-Publico.jpg

lien-radio-libertaire.jpg

LIEN ML