Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 00:12

Tirant tête hors du trou, qu’entends-je ? Un certain Frédéric, sur Tf1, témoigne : « franchement, j’y croyais plus. » Nouveau gagnant du loto foot, le Frédéric ? Mieux : le gars a décroché un job ! En voix off, ça explique qu’ « il y a trois jours encore, Frédéric était au chômage. » Diantre. Qui rendit possible ce miracle par temps de criiiise mondiaaaale ? «Grâce au site de Tf1, il vient de trouver un emploi. » Nous voilà bien. C’est maintenant la téloche qui fait office de bureau de placement. Même Pole Emploi s’y met, qui sponsorise, sur France4, une émission daubante dont le titre apparaît comme pur foutage de tronche, « je commence demain. » Ce soir-là, on tire le portrait d’un type, un autre de ces Frédéric, lequel, donc, commence demain autrement dit le jour où, jadis, on rasait gratis. Son job : serveur, dans la restauration de masse. Payé au Smic, naturellement. Je sais, ça fait planer, mais on a pas tardé à rejoindre la terre ferme: le jour où l’autruche découvrait ces télévisuelles galéjades, tombaient également les chiffres du chômage. +25 % d’inscriptions, sur un an. Rien que pour le mois d’octobre, 52000 chômeurs de plus. Pas de quoi pavoiser, d’autant que, selon certains, les chiffres seraient tronqués (ah oui ?), qu’au lieu des 3,7 millions de demandeurs d’emploi officiels, on s’approcherait des 5 millions. Même Benoît Hamon, le très glabre et poli porte-parole du Ps, parle de « manipulations des statistiques » et va jusqu’à traiter de « canaille » le directeur de Pole Emploi. Canaille ? Euphémisme, quand tu nous tiens…


      Du point-de-vue d’un exécutif qui n’a jamais aussi bien mérité son nom, peu importe, au final, la bataille des chiffres et ce qu’elle dissimule de misère, de dégringolade sociale, de fins de droits et mises à la rue. Ce qui compte, les enfants, c’est notre com-pé-ti-ti-vi-té ! Sarkozy l’a rappelé, qui refuse de revenir sur le bouclier fiscal ou sur la baisse de la Tva dans la restauration, « parce que la compétitivité de la France ne le supporterait pas. » Par ailleurs Marcel, le patron du Gai Narvalo, ne le supporterait pas non plus, lui qui, de derrière son comptoir, n’en finit pas de vanter les mérites de not’président. Ça, en période électorale, en termes de soutien c’est proprement inestimable.

    
      C
ompétitivité, donc, qu’ils disent. On serait curieux d’entendre s’exprimer à ce sujet les quelques 6000 travailleurs sans-papiers et en grève depuis la mi-octobre. Mais voilà, c’est pas très souvent qu’on leur tend le micro. L’autre jour cependant, dans l’émission de Mermet, un de ces sacrés veinards ayant obtenu aux forceps une pauvre carte de séjour d’un an, expliquait qu’il allait pouvoir « passer de la lumière à l’ombre. » Comme la journaliste s’étonnait, prenait ça pour un contresens, une inversion des termes, le type a précisé. Il bosse sur les chantiers or, sur les chantiers, quand le soleil tape, les ouvriers sans-pap’ sont envoyés en pleine chaleur, et n’ont que rarement droit à l’ombre.


     Q
uoiqu’il en soit, grâce à Besson et à sa « circulaire sur l’intégration par le travail », quelques centaines d’entres ces grévistes seront peut-être régularisés. Encore les critères en sont-ils à ce point drastiques que ce n’est même pas sûr. Seuls ceux étant présents en France depuis plus de cinq ans, travaillant depuis plus d’un an dans la même entreprise et pouvant faire preuve de leur « capacités d’intégration », pourront y prétendre. Capacités d’intégration : une formule vague, floue à souhait, qui autorise le traitement subjectif de chaque cas. Quand le quota sera atteint, intégration ou pas, les candidats pourront toujours aller se faire voir au soleil.

 

      Au reste, le père Besson a d’autres chats à fouetter que ces pauvres hères de sans-pap’, lesquels votent même pas, c’est dire. Un flic, par contre, ça vote. Et un  raciste aussi.  Se mêlant de ce qui ne le regarde pas, Besson soigne la police, prend, cette semaine, sa défense. Répondant à Anyss Arbib, un citoyen pris à parti par une clique de Crs sur le mode « dégage, sale Arabe ! » — cet étudiant de Sciences-po eut ensuite l’audace d’aller le raconter aux médias —, le ministre des bessonades a rappelé  qu’ « on ne peut pas accuser la police sans preuve. » Certes. Et avec des preuves ? Pareil, on peut pas, et pourquoi ? Parce que c’est pas bien. D’ailleurs, on pourra de moins en moins : Hortefeux-à-volonté, ministre de la poulaille, annonce qu’il compte non plus seulement « muscler la nouvelle loi sur la sécurité intérieure, mais la bodybuilder. » Musclor est dans la place, à moins que ce ne soit Monsieur Propre ? Plus loin, il précise, d’un air entendu : « c’est comme ça que l’opinion et puis les personnes concernées comprennent ce qui peut se produire. » Ne nous y trompons pas : les personnes concernées, c’est toi, c’est moi, c’est nous.

    
     Tous concernés, pareillement, par le H1n1 et sa toute dernière mutation au doux nom de 222. Après avoir boudé les gymnases qui sentent la chaussette, le Français de base les prend d’assaut. Cela, c’était tellement prévisible que même l’autruche le voyait venir. Pareillement, comme de bien entendu, c’est le bordel intégral. Face à l’affluence impliquant une difficulté à se faire piquouzer devant certains centres ça éructe, ça se houspille, voir ça se bat à mains (pour l’instant) nues. Pas de panique, les gens ! Appelée en renfort, l’armée va, par la voie de son service de santé, venir prêter main forte au personnel médical. Se faire piquer par un gradé sentant la Gauloise et l’alcool? Pouah… Plutôt le virus que la variole !

 

     Une autre variole a, semble-t-il, envahi ce dimanche la riante Helvétie. Au référendum proposé par  l’extrême-droitiste UDC, et dont l’unique question était « êtes-vous opposés à la construction de nouveaux minarets sur le territoire de la Confédération ? », les Suisses ont voté massivement, et ont répondu oui, à plus de 57%. Nombre de minarets érigés à l’heure où nous parlons, en Suisse ? Quatre. Waou, ça fout la trouille ! On s’attend à ce qu’une prochaine consultation exige leur destruction. Par la même occasion, ces racistes de Suisses se prononceront pour l’expulsion de toutes celles et ceux qui ne savent pas yodler correct, ne s’appellent pas Heïdi ou Adolf, ne portent ni tresses, ni culottes en peau de cochon. En attendant, l’autruche songe à des amis d’outre-Alpes, qui doivent ce soir crouler sous le poids de la honte, hein, Doris, Bern, Bienne ? Mais aussi, s’associe pleinement à la vision de Didier Wampas, lequel, dans le pur morceau baptisé I hate Switzerland, voyait des renards traverser la bourgade de Lausanne. Les renards, ce soir, sont devenus des loups. Ils nous comptent, nous, piteux moutons.     

 

                                                                                                    Frédo Ladrisse. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Quand l'autruche eternue... - dans politique
commenter cet article

commentaires

Dilou 04/07/2011 12:18


Je trouve bien d'émettre des critiques, surtout que je partage celles-ci (vote sur les minarets, etc) mais je déplore un manque de nuance dans vos propos (ces racistes de suisse) etc... vous
semblez intelligent, vous devriez savoir que 52% ça signifie que 48% de votants se sont prononcés contre (ou se sont abstenus) ; j'en fais partie d'ailleurs. La démocratie n'est rien de plus que la
dictature de la majorité. 48% de gens, ça en fait quand même un bon paquet que vous traitez de racistes. Cette initiative sur les minarets c'était du pur populisme, de la manipulation de bas étage,
de la politique-spectacle pour attiser un débat qui n'a pas de sens sur des problèmes qui n'existent pas. Que peut-on faire, à part déplorer, nous, la minorité perdante ? j'entends par là qu'en
démocratie on peut perdre, c'est comme ça. Mais ça ne vous donne pas le droit de nous assimiler à ce que ce vote nous a imposé... c'est déjà assez pénible de voir ça inscrit dans notre
constitution, qui ressemble, soit-dit en passant, de plus en plus à un fourre-tout d'extrême droite. Par contre, supposer que nous sommes morts de honte, oui ça, c'est déjà plus pertinent...

Fin bref... I hate switzerland, c'est pas très intelligent... Il vous manque encore un peu de subtilité, de nuance. Mais sur le fond, on est probablement du même avis

Une Suisse qui n'a rien contre les minarets, et les trouve même plus esthétiques qu'un bête clocher !


niktamere 14/12/2009 18:49


pauvre abruti!
pourquoi une telle connivence à l'égard de l'islam???!
tu parles d'un anarchisme? où est le sentiment antireligieux, anti-islam qui caractérise l'athéïsme militant?
la haine de l'islam= l'apanache de l'extrême-droite? crétin, c'est oublier l'aversion historique de l'extrême gauche à l'égard de toutes les religions, symbole de la peur, de la déraison, du
dématérialisme, de la haine de la femme etc etc: comment t'offusquer de ce "non" aux minarets????
c'est méconnaitre la joie actuelle d'un nombre incalculable d'intellectuels de gauche qui se réjouissent du recul de l'islam
non aux mosquées! (comme d'ailleurs non aux églises et aux synagogues), non aux minarets, oui a la destruction des mosquuées! oui à l'éradication de cette peste verte !
mais après tout je pardonne un esprit si peu cultivé que le tien: tu fais parti de ces branquignols qui défendent l'islam lors même qu'ils n'ont jamais lu le coran,

je te conseil d'abandonner la lecture de penthouse de ce mois pour lui préférer le ttraité d'athéologie, notamment les propos de michel onfray (un athée, un vrai) à l'égard de l'islam)
moins y'a d'islam, mieux c'est

PS: pourquoi tu me demandes mon adresse email et mon nom connard? c'est pour mieuux me ficher? mdr
délocalise ton blog trou du'c

tu viens de te convertir à l'anarchisme???


Quand l'autruche eternue... 15/12/2009 20:56


Tes insultes n'insultent que toi, quelque chose me dit, vu la teneur de tes propos que l'acnée te travailles encore la face.Pour le reste: confondre le sentiment antireligieux ET le sentiment
anti-islam, crier non aux mosquées et mettre entre parenthèses, comme tu le fais, les églises et les synagogues - à croire qu'elles seraient moins gênantes pour toi-, confondre la dénonciation de
l'islamophobisme suisse (qui a fait des petits, en France, il suffit de te lire) avec une "défense de l'islam", c'est prouver que tu n'as rien compris à ce qui se joue, réellement, dans
cette pauvre histoire de minarets. Tu ne lis jamais les journaux? Vous ne les recevez pas, au lycée? Dommage, tu y apprendrais peut-être que de pauvres garçons comme toi sont les malheureuses
victimes de la théorie dite du choc des civilisations, victimes, oui, d'une propagande qui fatalement les entraîne vers la haine d'un monde qu'ils ne comprennent pas, qu'ils ne connaissent pas,
haine de l'autre, surtout: et comme le musulman est plus facile, n'est-ce pas, à haïr que le juif...
Je te laisse à ta haine et à tes insultes, petit garçon perdu. Et merci bien pour tes conseils de lecture, mais il se trouve que le traité d'athéologie de Onfray, je l'avais déjà terminé que tu
n'avais pas encore redoublé ta sixième.
bon courage: bientôt le bac!
ladrisse     


Pangloss 05/12/2009 09:42


Curieux! Ceux qui bouffent du curé ne sont pas gênés de lécher de l'imam.


Présentation

  • : Quand L'autruche eternue
  • Quand L'autruche eternue
  • : "Hommes/femmes politiques, journalistes au petit pied, philosophes du dimanche ou stars à la ramasse: tous sèment des perles de bêtise, sans se douter que, dans l'ombre, l'autruche les note, les commente, s'en gausse, et recrache le tout sur ce blog."
  • Contact



Publication aléatoire,
inscris-toi à la newsletter pour être informé des
 nouvelles publications.

Rechercher

Vieux Trous

'autres qui font des trous

  
 

images-copie-43.jpg

LIEN-ZONA-YAROST.jpg

LIEN-FA-CLAAAAAASH.jpgLIEN-COLLECTIF-CONTRE-CULTURE.jpg

LIEN DIONYVERSITElien-maldoror.jpg

LIEN-EDITIONS-DU-ML.jpg

lien-Publico.jpg

lien-radio-libertaire.jpg

LIEN ML