Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 22:35

 


bonobos.jpgTirant tête hors du trou, qu’entends-je ? A Domrémy cette semaine, vinrent ahaner les Preux du Sarkozistan-pour-mille-ans, plaçant guêtres et escarpins en les pas de la Sainte Pucelle — bonheur de voir la Morano en l’occase entonner, goulue, « en passant par la Lorraine, oh ohoho », avec ses gros sabots et opinant du chef telle une truie avinée. Morano : nous y reviendrons. Restons un temps sur la pucelle et, à l’instar d’un Sarkozy venu en ce patelin moins pour entendre des voix que pour en pêcher quelques unes, chantons les louanges de la Jeanne : « la première résistante française » serait aussi, selon lui, « la plus connue de par le monde de toutes les Françaises. » Un bref sondage auprès de mon voisin malien suffit à établir qu’il semble que ce soit plutôt Josiane Balasko : faux !, rétorque mon voisin russe, c’est Cécile de France — laquelle comme chacun sait, est Belge. Bref, on y serait encore si, à quelques heures de distance, n’avait tonné dans le ciel clément de ce mois de janvier bizarre l’annonce selon laquelle Marine Le Pen approcherait, dans un sondage, les 30% d’intention de vote. Fichtre. C’était dans Libé. Ventre Saint-Gris, adieu pucelle, et Hallali-lalère, sus au FN ! Seulement voilà, tourneguidouille : à le renifler de plus près ce sondage-ci sentait fort le coquin, à comme ça accumuler les « oui, je voterai Le Pen », avec les « oui, probablement », et avec les, surtout, « non, probablement non », interprétés arnaqueusement comme autant de oui possibles, certes on obtenait au final les 30% qui font peur et qui font les gros titres, mais le procédé se révélait largement capillotracté. Enorme est ce tour de passe-passe, et c’est peu dire que Libé ferait bien de se remettre à faire un peu de journalisme, plutôt que d’agiter ses épouvantails de papiers censés pousser le troupeau vers le vote dit utile. D’autant qu’il n’y a jamais de vote que futile. Oyé.


     Cependant, catacataclop, toute autruche qu’on soit en ce soyeux plumage, on cavale derrière ces tordus et pas un jour n’expire sans que ne nous soit livré son lot de billevesées. Jeudi, c’est Morano, en visite dans son bled de mort: « regardez, dans cette pizzeria on fait des pizzas DSK, des pizzas spécifiques, à base, hihi, de béchamel. » On comprend que la Nadine, quand elle se fait épingler par Sophia Aram, se permette de lui rétorquer « vous vous dites humoriste, eh bien, vous ne faites rire personne ! » C’est qu’en matière d’humour, la Morano est une puissance ! Le crime commit par Aram ? S’être permis de dire que la Nadine était vulgaire. Or, « populaire ne veut pas dire vulgaire, madame. » Elle n’est pas que vulgaire, celle que d’aucuns se plaisent à surnommer l’aigre Nadine —comme la boisson, hihi : en matière de QI, elle est également très en dessous d’un sèche-cheveux au repos. Un exemple, de plus ? Sur twitter, ceci : « je tape plus vite que mes doigts, mais je corrige aussi vite que ma pensée. » Et inversement, ça donne quoi?


     Plus tard, c’est encore Morano qu’on trouva à la charge, quand il se murmura de-ci de-là que Hollande — c’est le candidat socialiste à l’élection présidentielle — avait traité Sarko de sale mec. C’était pas terrible, pas mordant, même pas insultant, contrairement à un certain « casse-toi pov’con », pas tombé dans les oubliettes. Pourtant, de ce « sale mec », la Nadine s’en étrangla, pour la forme et en live sur les chaînes de téloche, manque de respect envers son seigneur et maître et tout le binz, et il fallut attendre qu’elle pousse le ridicule jusqu’à exiger des excuses de la part de Hollande — c’est le candidat socialiste — pour que les cadors de l’Ump viennent eux-mêmes la calmer, lui faire son shoot de naphtaline.


     Mais c’est terrible, la politique : à peine Morano s’était-elle endormi sur ses deux narines qu’une autre de ces harpies, assoiffées d’urne et de bulletins de vote, s’éveillait, et donnait du groin. Boutin ! Christine ! Nul pieu sacré ni gousse (d’ail) ne put jamais venir à bout de la fromagère des Carpates ! Elle est là, debout, bien en chair, elle suce (votre sang) pour pas cher ! Surtout, elle est, comme naguère, impayable, incorrigiblement rétrograde et nuisible. Lors d’un débat sur la famille, cette engeance lâcha: « comme responsable politique, je sais que l’intérêt supérieur de l’Etat est d’assurer la pérennité de cet Etat. » Hum hum, et donc ? Et donc, « cette pérennité se fait par la naissance des enfants, or aucun accouplement entre homosexuels ne donnera naissance à un enfant. » Ici, une pause. Le temps de noter que pour Boutin les homosexuels s’accouplent, comme les animaux, en somme. Seuls les hétéros seraient susceptibles de faire l’amour ? C’est entendu, mon bon Gringoire. Une pause également afin de bien renifler cette bouse, qui lui sert d’argument contre le mariage homo. Car, pour Boutin qui nous revient d’un voyage à travers le temps, mariage égal enfant. Homo égal pas d’enfant, donc homo égal pas mariage. CQFD, ma bonne, retournez z’en cuisine. Une pause, enfin, pour ceci : aux copains/copines nanars qui se demandent comment en finir avec l’Etat, Boutin livre sa solution : n’engendrez plus, les filles, les gars ! De cette façon l’Etat, et du même coup Boutin, devraient finir par disparaître.


     Cessons-là, cependant, toute pornographie. Il y a en effet plus grave en cette vallée de larmes et Sodome, il y a la Culture, oui madame. Car la culture, c’est le diable invité à table ! Aussi est-ce non sans courage que Christine Boutin, dite « la pucelle de Grey-lès-Vesoul », Christine, de son vrai nom Wiki Christine Marcelle Valérie Cécile Marie Boutin, née Martin comme Arthur et les cuisines du même topo, que Christine, donc, enfourcha Rocco, son fidèle destrier, et s’en alla pourfendre la sorcière socialiste qui lui faisait face lors du débat : « vous, vous êtes pour une construction culturelle du mariage et de la famille, moi je souhaite le respect de la nature. » Et toc. Calmée, la gauchiste ! Qu’il nous soit néanmoins permis de rappeler à Christine Marcelle Valérie et à toutes leurs frangines que l’opposition nature/culture n’est plus qu’une resucée de catéchisme mal dégluti, qu’elle ne tient pas la route une nanoseconde, et qu’il leur suffira, pour s’en convaincre tout à fait, de parcourir l’excellent livre paru en 2009 et titré « la sexualité animale », édition du Pommier. On y apprend que, « de la couleuvre jarretière à flancs rouges jusqu’aux oies cendrées », ça copule, ça copule, ça partouze dans nos forêts, en nos gazons, partout ! Tandis que les dauphins chopent des tortues dont ils se servent comme autant de « dauphines gonflables », les girafes s’accouplent entre mâles et le scarabée japonais, incapable de faire la différence entre mâles et femelles, monte les unes et les autres, selon ce qui se présente. Si on observe de près un agrégat de charançons, on verra que « les mâles montent les femelles, que les femelles montent les mâles, que les mâles se montent entre eux et que femelles ou mâles montent les couples déjà formés ». Et pendant que nos amis les gorilles des montagnes s’enculent à qui mieux-mieux, libellules et blattes pratiquent une sexualité collective débridée à faire pâlir le plus aguerri des clients du Carlton de Lille. « Respect de la nature », nous dit Christine, née Martin. Ok, mais vire ton slip, je vois arriver les gorilles.


                                                                                                 Frédo Ladrisse.
                                                 
                                                

Partager cet article

Repost 0
Published by Quand l'autruche eternue... - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Quand L'autruche eternue
  • Quand L'autruche eternue
  • : "Hommes/femmes politiques, journalistes au petit pied, philosophes du dimanche ou stars à la ramasse: tous sèment des perles de bêtise, sans se douter que, dans l'ombre, l'autruche les note, les commente, s'en gausse, et recrache le tout sur ce blog."
  • Contact



Publication aléatoire,
inscris-toi à la newsletter pour être informé des
 nouvelles publications.

Rechercher

Vieux Trous

'autres qui font des trous

  
 

images-copie-43.jpg

LIEN-ZONA-YAROST.jpg

LIEN-FA-CLAAAAAASH.jpgLIEN-COLLECTIF-CONTRE-CULTURE.jpg

LIEN DIONYVERSITElien-maldoror.jpg

LIEN-EDITIONS-DU-ML.jpg

lien-Publico.jpg

lien-radio-libertaire.jpg

LIEN ML