Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 20:11

 

344712-francoise-hardy-fullscreen-1.jpgTirant tête hors du trou, qu’entends-je ? Coup de torchon sur Cannes et son G20 de misère noire, non mais quel diable a pris ce Grec de Papandréou ! Ça tonne, et ça menace. Voilà un type au nom de personnage tiré de l’album Tintin et la dette, et qui se dit, comme ça, bon, nous sommes une démocratie, on va demander l’avis du peuple. Comment, quoi, qu’ouïe-je ??, brament en cœur Sarkozy Merkel le FMI et Obama. Imaginez : referendum. Imaginez que ça fasse comme un genre de jurisprudence en Europe, qu’aucun nouveau plan de rigueur ne puisse plus être décidé sans l’approbation, franche, du peuple. Vous êtes cinglés, ou quoi ? C’est l’anarchie que vous voulez ? Fort heureusement, les grands de ce monde veillent sur notre tranquillité. A l’heure où s’écrivent ces lignes, le projet de referendum en Grèce est quasi mort et enterré, tellement furent efficaces les pressions, les menaces, et autres coups sous la ceinture. Oublié, donc, le « coup de folie de Papandréou», comme l’appelait une journaliste de France Inter, ce jour, journaliste qu’on ne saurait, dès lors, soupçonner de sympathie à l’égard de cette « folie » qu’est la démocratie, la vraie (si l’autruche n’a pas eu le temps de noter le nom de cette garce, elle se promet de le retrouver.) Aussi, Sarko a mis le paquet — c’est quoi ce bouffeur de moussaka qui vient me gâcher MON G20 ? Ultimatum contre referendum, en somme, l’ultimatum étant pas d’argent pour la Grèce avant le referendum. Et na. Au reste, comme le soulignait l’imbitable Jean-Claude Juncker, élu européen et Luxembourgeois de surcroît, « on ne peut pas faire le bonheur des Grecs malgré eux. » Elle est bonne. Acide, mais bonne. Amer, également, la pilule, même pour un Papandréou non-susceptible de naïveté, et qui ne doutait pas qu’il allait se faire flinguer direct. L’Europe est ainsi faite, mon gars : vouloir rendre le pouvoir au peuple, c’est pur suicide. Mon gars.

     Dans le rôle du flingueur en chef, on trouve naturellement Sarko. Faut dire que Sa Majesté avait pris le soin, six jours avant, de nous expliciter par le menu à la téloche comment sa petite personne avait sauvé l’Europe et, au-delà, le Monde —et ce Grec de malheur qui vient lui casser son coup, pfff… « à la minute où j’parle », a commencé le nain,… à la minute ou que tu parles, quoi ? A part Jean-Pierre Pernault, brosse à chaussure entre les dents et suant à grosse gouttée tellement il est impressionné d’être en direct live avec toi, je vois rien, moi, il se passe nada. Enfin, not’président délivre LA solution pour sortir de la crise : « plutôt que de s’énerver contre les agences de notation, remboursons notre dette, travaillons plus, travaillons plus ! » Quel talent, non ? Une fois passée la nécessaire allusion à la petite sarkozette venue récemment au monde — « elle va bien, elle va bien ? », se précipite alors Pernault, plus caniche que jamais —, le papounet nouveau cogne un peu au hasard, dans un Français aléatoire : « regardez mes prédécesseurs, qu’est-ce-que vous vous souvenez d’eux ? » Sic, sans tricher : sic. Enfin, comme un lapsus, cette révélation : « j’ai beaucoup aimé diriger les policiers et les gendarmes. Ce sont des corps admirables. » Petite cochonne, va…

     Et les pompiers alors, ils ne le sont pas, admirables ? C’est eux, pourtant, qui ont sauvé la collection de fouets que Philippe Val avait acquis durant ses longs voyages en République Démocratique d’Allemagne, collection qui dormait dans une armoire grise, au second étage de Charlie Hebdo. Ça sent le cramé, et c’est pas top. Mais nous sommes quelques-uns à ne pas nous précipiter sur l’épouvantail islamiste, on ne sait rien de qui a foutu le feu, on apprendrait dans quelque mois qu’il s’agit d’un membre allumé de Riposte Laïque ou d’un groupuscule très droitier qu’on ne serait qu’à moitié étonné. Pour l’heure : Charlie, journal Strauss-Kahnien en diable, qui avait appelé à voter Oui au referendum concernant la constitution européenne, Charlie, qui applaudit l’action de la France en Afghanistan, en Libye ; Charlie et son mentor de Val, plus soc’dem que lui tu finis par voter Bayrou, Charlie, donc, voit partir en fumée ses stocks de tee-shirts et pins. Et? Perso je m’en tamponne grave les plumes, la semaine dernière un squat de Rroms a brûlé, faisant un mort lors d’un incendie volontaire, et sans qu’aucun journalophile ne s’en émeuve plus que ça. Elle fut cependant rigolote, cette course à l’échalote qui vit se précipiter les rédactions « amies », à seule fin d’accueillir l’équipe de Charlie Hebdo. Du Nouvel Obs’ à Rue89, ça se précipitait à la porte des lamentations. Finalement c’est Libé qui remporta le marché, oui on a bien dit le marché, tellement le coup de pub est pas cher et peut rapporter gros. Soulignons, au passage, l’humour de Patrick Pelloux, l’urgentiste de ces dames et vacataire chez Charlie qui, découvrant que Libé travaillait sur PC, déclara « bon bin moi, je vais au Figaro. » Sacré velu médecin, va !

     Vous avez dit les Rroms ? Parlons alors un peu des Rroms en compagnie d’Arno Klarsfeld, ex avocat, ex beau gosse, ex fils à son papa et ci-devant président de l’office de l’immigration (nommé par Sarkozy, comme de bien entendu). Que dit-il, l’Arno ? « Il faut que le peuple Rrom prenne en main son destin, qu’il fasse moins d’enfants, surtout si c’est pour les livrer après à la mafia. » Beuark. Le petit trou du cul entend-il appliquer le programme nazi, et stériliser les tziganes ? Plus tard, Arno vole au secours de son copain Guéant : « le ministère de l’intérieur ne peut pas laisser proliférer des bidonvilles, avec des rats partout, heu, au cœur de Paris. » Re-beuark, et que celle, celui d’entre vous qui a croisé un campement Rrom « au cœur de Paris » n’hésite pas à nous faire parvenir des photos. Scoop assuré. Une dernière, de l’Arno toujours ? Il s’en prend, là, aux clandestins : « on ne peut pas venir en France, inscrire son enfant à l’école et dire hop !, chat perché, maintenant il faut me régulariser. » Vient, Arno, vient on joue au chat, histoire que je te mette, une bonne fois pour toutes, un bon coup de bec au cul, non mais !

     L’ire du volatile se partage néanmoins cette semaine entre Klarsfled fils et Dsk. Ce dernier, à bien y penser, contrairement à l’Arno est plus ridicule que dangereux. Il reste, cependant, tout aussi méprisable : mis en cause dans l’affaire d’un réseau de prostitution, Strauss-Kahn, consommateur, s’est défendu en répondant « je ne savais pas qu’il s’agissait de prostituées. » Continue, mon vieux beau, à te foutre de notre gueule, va… Il est tellement enterré le vieux que même Lang et Fabius n’osent plus prendre sa défense, c’est dire.

     Puisqu’on parle de putes, finissons par Françoise Hardy : la radasse des sixties à la masse genre vieille fan de l’astrologie de boulevard, à la question de savoir quelle serait sa première décision si elle était premier ministre, répondit et sans hésiter: « supprimer l’ISF. » On est jamais si bien servi que par soi-même, hein la pétasse.


                                                                                                Frédo Ladrisse .  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Quand l'autruche eternue... - dans politique
commenter cet article

commentaires

luc 14/11/2011 12:20


Je suis loin d'y être assujetti ! 1 500 euros par mois…
Le fait de traiter quelqu'un de conasse parce qu'elle défend ce qu'elle a gagné par son travail (et non par héritage) vous rend il, vous intelligent ?
PS
Je ne voyais rien de "spasmophile" dans mon commentaire, par contre vous…


luc 08/11/2011 14:38


Votre dernier paragraphe me donne envie de voir supprimer l'ISF.
Pourtant jusqu'à vous lire je n'y étais absolument pas favorable.
La bêtise et l'insulte sont contre productifs me semble t il.


Quand l'autruche eternue... 12/11/2011 15:35



Peut-être est-ce le fait d'y être assujeti qui soudainement vous donne envie de supprimer l'ISF? Ou est-ce votre amour, quasi spasmophilique, des riches? Pour ma part, je préfère continuer
dans l'insulte et dans la bêtise, et confirme: Françoise Hardy est une connasse.


Ladrisse



Présentation

  • : Quand L'autruche eternue
  • Quand L'autruche eternue
  • : "Hommes/femmes politiques, journalistes au petit pied, philosophes du dimanche ou stars à la ramasse: tous sèment des perles de bêtise, sans se douter que, dans l'ombre, l'autruche les note, les commente, s'en gausse, et recrache le tout sur ce blog."
  • Contact



Publication aléatoire,
inscris-toi à la newsletter pour être informé des
 nouvelles publications.

Rechercher

Vieux Trous

'autres qui font des trous

  
 

images-copie-43.jpg

LIEN-ZONA-YAROST.jpg

LIEN-FA-CLAAAAAASH.jpgLIEN-COLLECTIF-CONTRE-CULTURE.jpg

LIEN DIONYVERSITElien-maldoror.jpg

LIEN-EDITIONS-DU-ML.jpg

lien-Publico.jpg

lien-radio-libertaire.jpg

LIEN ML