Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 22:55

chabrol2.jpegTirant tête hors du trou, qu'entends-je? Claude Chabrol, pipe cassée, qu’il n’allumait plus que rarement. Sale septembre pour le cinéma, qui vit aussi caner Corneau. Série noire, la cérémonie est à revoir, en espérant que le beau Serge accompagné de Violette Nozière ne s’y précipite pas comme poussé par je ne sais quelle ivresse du pouvoir. Merde, Chabrol. T’es lourd à claquer. Qui désormais viendra filmer sous les jupes de la bourgeoisie de province, et scruter ses pustules? Betty, comme les biches, font taire leur cheval d’orgueil et endossent le noir du deuil. Merci tout de même, Chabrol, et pas que pour le chocolat.

Paraît qu’il préparait un film au sujet de l’affaire Woerth-Bettencourt. Je fantasme, quoi que : à voir ce qu’il avait fait, pour le cinéma, du scandale Elf et comment il avait campé Le Floch-Prigent et ses compères dans « l’ivresse du pouvoir », on imagine sans peine qu’il devait porter une oreille attentive aux boires et déboires de Liliane la vieille et de l’escroc rendu ministre. Entre deux andouillettes, Chabrol, qui connaissait bien ces coquins et qui aimait en rire, devait se taper sur la panse à écouter Woerth se plaindre, « il faut arrêter de me taper dessus, comme ça tout le temps ! » Snif. Un peu plus tôt le même, s’égarant en terrain miné, se plaignait d’être « la victime d’une lapidation  médiatique.» On lui jette quoi à la gueule, des récepteurs radios, des écrans plats, des Blackberry ? Et Copé, sur lequel on reviendra, Copé, Reichsmarshall Ump de Meaux, de renchérir en dénonçant « une véritable chasse à l’homme », concernant le ministre Woerth. Dans le contexte actuel de chasse aux Roms sur le territoire de cette république à deux roupies de sansonnet, c’est osé, pour le moins. Parce qu’elles persistent, les expulsions : ce n’est pas parce qu’on en parle moins —sur ordre de l’Elysée— qu’elles ont pour autant cessé. Lellouche, député Ump au nom prédestiné, les justifient ainsi : « c’est facile de venir s’installer au bout du monde, et aux frais de la princesse ! » Dans le même registre à vomir, Hortefeux-à-volonté affirmait, fin juillet, que « la France n’est pas un terrain vague. » On ne sait qui écrit les discours du bougnat, mais le nègre en question a d’étranges lectures : « la France n’est pas un terrain vague, nous ne sommes pas des bohémiens nés au bord du chemin », écrivait Charles Maurras, en son temps de dégueulasse. Maurras inspire le ministère de l’intérieur-tous-à-l’extérieur ? La lignée racialiste est ainsi assurée, de l’Action Française au Sarkozysme.

 

Un peu de légèreté, après le boudin-choucroute servi quotidiennement par les néo-pétainistes ? Soit, les gens, essayons. Léger : c'est enfin la rentrée, les mômes! La vraie, la seule rentrée qui vaille, non celle des bahuts et mièvres cours d'écoles aux préaux glauquissimes, non, mais la rentrée littéraire! Lecteur compulsif-boulimique, dévoreur assumé de pavés sitôt imprimés que mangés par les yeux, tu seras, cette année, servi comme jamais: 701 romans et pas moins de 300 essais t'attendent à l'étal des charcuteries-librairies. C'est beaucoup? Certes, c’est énorme et ridicule, étant bien entendu qu'une poignée de stars totalisent l'essentiel des ventes, condamnant de fait de pauvres opus à ne jamais trouver leur public. Ainsi la  graphomane Nothomb squattera-t-elle les devantures, entre les tranches de lard et ce mauvais cochon d'islamophobo-bof Houellebecq. Alain Minc, à l'essai, nous gratifie lui d'une « histoire politique des intellectuels », dont on s’accordera le droit de penser, sans l'avoir lu, le plus grand mal —pensez-vous sérieusement que les tresseurs de lauriers ont pris, eux, le temps de l’ouvrir ? Ecoutons son auteur: «il faut absolument préserver le modèle de l'intellectuel français, parce que c'est douillet. » Plus tard, et comme subitement frappé d’un éclair d'objectivité, Minc avoue en un souffle: « je suis un intellectuel de pacotille, un intellectuel à temps plein. » A tremplin? Cela va sans dire. Puis, c‘est au tour de Philippe Manière, le journaleux qui ce matin-là lui servait la bonne soupe, de commettre cette sortie-déroute: « je suis intimement persuadé que nous sommes tous des intellectuels, sauf bien évidemment ceux qui sont complètement idiots. » Y’a pas à dire: ça vole haut. 

 

Autre rentrée, la syndicale. Battre le pavé plutôt que de le desceller, voilà l’erreur, recommencée. Le Pouvoir ne s’y trompe pas, qui nous enfle au fur et à mesure, baudruches défilant au rythme des slogans gnangnans. Mardi dernier un amendement voté en commission et en catimini (pléonasme) prévoyait par exemple une refonte de la médecine du travail : « les missions définies seront exercées par les médecins, sous l’autorité de l’employeur. » Autorité ? Employeur ? On imagine sans peine, à terme, le résultat. Voilà comment, profitant d’une fenêtre de tir ouverte à tous les mauvais vents, les azimutés du sarkozystan-pour-mille-ans s’empressent de dézinguer à tout-va. Mais c’est qu’ « il s’agit de l’intérêt supérieur du pays », s’étrangle en un sanglot Copé. « On est en train de changer d’époque », s’emballe-t-il, « la Réforme, c’est un rendez-vous pour la nation. » C’est ballot parce que moi, je l’attendais à La Bastille. Et tandis que je glandais à l’abri du Génie, une petite vieille est passée, en murmurant à sa copine « dans les manifs, on voit toujours les mêmes. C’est comme aux enterrements. » De seconde, là, l’enterrement.

 

                                                                                      Frédo Ladrisse.

Partager cet article

Repost 0
Published by Quand l'autruche eternue... - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Quand L'autruche eternue
  • Quand L'autruche eternue
  • : "Hommes/femmes politiques, journalistes au petit pied, philosophes du dimanche ou stars à la ramasse: tous sèment des perles de bêtise, sans se douter que, dans l'ombre, l'autruche les note, les commente, s'en gausse, et recrache le tout sur ce blog."
  • Contact



Publication aléatoire,
inscris-toi à la newsletter pour être informé des
 nouvelles publications.

Rechercher

Vieux Trous

'autres qui font des trous

  
 

images-copie-43.jpg

LIEN-ZONA-YAROST.jpg

LIEN-FA-CLAAAAAASH.jpgLIEN-COLLECTIF-CONTRE-CULTURE.jpg

LIEN DIONYVERSITElien-maldoror.jpg

LIEN-EDITIONS-DU-ML.jpg

lien-Publico.jpg

lien-radio-libertaire.jpg

LIEN ML